Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Siècle du 24 décembre
On mande de Florac (Lozère), au Messager du Midi : Un assassinat a été commis, ces jours-ci, près de Saint-Étienne-Vallée-Française. M. le juge de paix de Saint-Germain-de-Calberte, qui se trouvait par hasard dans la commune, se rendit immédiatement sur les lieux du crime, et trouva le sieur Louis VIVENS, âgé de trente ans, propriétaire à Saint-Germain-de-Calberte, dans un état désespéré.
Les informations prises ont amené la découverte du coupable : c’est le nommé Prosper ESTÈVE, âgé de vingt-sept ans, fermier au Péret. Dans l’interrogatoire auquel il a été soumis, il a fait l’aveu de son crime, et s’est excusé sur son état d’ivresse.
ESTÈVE a été immédiatement écroué à la maison d’arrêt de notre ville. La victime a rendu le dernier soupir.

L’enquête généalogique :
Jean Louis VIVENS, cultivateur, né le 15 décembre 1832, à la Liquière, commune de Saint-Germain-de-Calberte (Lozère), fils de Jean Louis, avec lequel il habite aux Banquets, commune de Saint-Germain-de-Calberte, et de défunte Adeline BONNAFOUX, est décédé à Saint-Étienne-Vallée-Française (Lozère), le 17 décembre 1865.
Jean Louis VIVENS, cultivateur, âgé de 78 ans, né dans la commune de Grisac [Pont-de-Montvert ? (Lozère)], fils des défunts Antoine Jean Louis et Marie MAURIN, veuf d’Adeline BONNAFOUX, est décédé au mas des Banquets, commune de Saint-Germain-de-Calberte, le 22 juillet 1870. Victor BONNAFOUX, cultivateur, âgé de 64 ans, domicilié au mas de Combe Courte, commune de Saint-Germain-de-Calberte, beau-frère du défunt, déclare le décès.

Louis Prosper ESTÈVE, fils de Pierre, fermier au mas du Bos, commune de Saint-Étienne-Vallée-Française, et de Suzanne GUÉRIN, est né à Saint-Étienne-Vallée-Française, le 1er avril 1840.
Jacques ESTÈVE, cultivateur, domicilié avec ses parents au mas des Airissats, à Saint-Étienne-Vallée-Française, où il est né le 13 frimaire de l’an 10, fils de Pierre, et d’Anne LIMAGNE, s’est marié à Saint-Étienne-Vallée-Française, le 1er mars 1824, avec Susanne GUÉRIN, domicilié au château du Cauvel, commune de Saint-Martin-de-Lansuscle (Lozère), où elle est née, le 3 pluviôse de l’an 8, fille de Louis, décédé le 23 juin 1814, et de Marie BANCILHON, domiciliée au château du Cauvel.

Supprt : BNF Gallica, AD de la Lozère, Geneanet, Géoportail
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut