Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Petit Journal du 22 décembre
Cour d’assises de Saône-et-Loire
Dans son audience du 16 décembre 1865, la cour d’assises de Saône-et-Loire a condamné à la peine de mort le nommé Henri DUCRÉ, tailleur, sans domicile fixe, accusé d’assassinat sur une petite fille de six ans, Marguerite TRONCY, crime commis avec des circonstances odieuses dans le Bois-Mouton, commune d’Oyé.


L’enquête généalogique :
Henri DUCRÉ, célibataire, tailleur, sans domicile fixe, âgé de 31 ans, né à Saint-Fargeau (Yonne), fils de Félix, et de Louise FRAGEAU, est décédé place Ronde, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 16 janvier 1866.
Henri Félix DUCRÉ, fils de Félix, portier du château, âgé de 36 ans, et d’Henriette Louise FRAGEAU, âgée de 30 ans, est né à Saint-Fargeau, le 15 décembre 1834.
Félix DUCRAY-MALHERBAZ, palefrenier chez Mme de MORTEFONTAINE, domicilié à Verneuil-sur-Seine (Yvelines), né à Pallud (Savoie), le 20 pluviôse de l’an 3, fils de Joseph, décédé à Lançon, commune de Pallud, le 18 août 1823, et de Jeanne Baptiste COMBET, décédée à Lançon, le 10 octobre 1814, s’est marié à Verneuil-sur-Seine, le 20 juin 1825, avec Louise Henriette FRAGOT, née à Verneuil-sur-Seine, le 2 floréal de l’an 13, fille de Louis Georges, vigneron, et de Marie Anne VIAL, domiciliés à Verneuil-sur-Seine.

Support : BNF Gallica, AD de Saône-et-Loire, AD de l’Yonne, AD des Yvelines, AD de Savoie, Guillotine page, Géoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut