Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Journal des Débats du 17 décembre
Mercredi, un assassinat, dont le vol paraît avoir été le mobile, est venu effrayer la petite ville de Laferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne).
Le sieur PARNOT, vieillard de quatre-vingts ans, propriétaire au lieu-dit le Petit-Venteuil, a été trouvé assassiné dans sa maison. Les meubles avaient été forcés. Ce crime paraît remonter au dimanche soir, 10 de ce mois.
L’assassin, que l’on suppose être un nommé Louis Julien CHEVILLOT, âgé d’environ trente-deux ans, manouvrier ou batteur en grange, est en fuite ; mais son signalement a été transmis dans toutes les directions. (Constitutionnel.)

L’enquête généalogique :
Louis Julien CHEVILLOT, fils de Claude, vigneron, âgé de 29 ans, domicilié à Argançon (Aube), et de Margueritte ROUSSELLE, âgée de 33 ans, est né à Argançon, le 21 mai 1825.
Louis Julien CHEVILLOT, célibataire, batteur en grange, fils des défunts Claude et Marguerite ROUSSELLE, né le 21 mai 1825, à Argançon, est décédé à l’hôpital de l’Île-Nou (Nouvelle-Calédonie), le 18 mars 1868.
Claude CHEVILLOT, vigneron, domicilié à Argançon, âgé de 23 ans, fils de défunt Claude, et de Catherine CHAMPAGNE, domiciliée à Argançon, s’est marié à Argançon, le 23 septembre 1819, avec Marie Margueritte ROUSSELLE, âgée de 27 ans, fille de Louis, et de Marie TESSIÈRE, domiciliés à Urville (Aube).
Claude CHEVILLOT, âgé de 19 ans, fils d’Antoine, et de Nicole LEPISSIER, âgée de 58 ans, s’est marié à Argançon, le 14 pluviôse de l’an 3, avec Catherine CHAMPAGNE, âgée de 18 ans, fille de défunt Nicolas, et d’Anne HENRY, âgée de 58 ans.

Support : BNF Gallica, AD de l’Aube, ANOM, Géoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut