Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
La Presse du 2 décembre
Hier, à quatre heures de l’après-midi, raconte le Droit, une personne habitant rue du Gindre, 12, s’était rendue à la cave pour y prendre du vin ; elle remonta bientôt, en proie à la plus grande terreur, en s’écriant qu’elle venait de voir un cadavre. On descendit, et on trouva le corps d’une femme âgée, ayant un mouchoir fortement serré autour du cou. Les deux extrémités de ce mouchoir roulé étaient enfoncées dans la bouche. Au premier abord, tout semblait indiqué qu’il y avait là un crime.
On s’empressa d’avertir le commissaire de police du quartier, qui procéda aussitôt à une information. Des investigations faites avec le plus grand soin, il résulta que cette femme, nommée L..., âgée de cinquante ans, était atteinte de la monomanie du suicide. Plusieurs fois elle avait tenté de s’ôter la vie soit par l’asphyxie carbonique, soit en essayant de se précipiter par la fenêtre, et des circonstances fortuites l’avaient empêchée d’accomplir son funeste dessein. On avait été obligé de la faire admettre à l’hospice de la Salpêtrière : elle en était sortie depuis peu de temps ; mais ses parents s’étant aperçus qu’elle n’était qu’incomplètement guérie, parlaient de la conduire de nouveau dans cet établissement. On suppose que cette résolution, venue à la connaissance de la femme L..., l’a déterminée à en finir avec l’existence. Elle s’est introduite dans la maison dont il a été question plus haut, et, ayant trouvé ouverte la porte de la cave, elle y a pénétré. Là, elle s’est étranglée d’une manière qui démontre la détermination la plus énergique, et elle a enfoncé dans sa bouche les extrémités du mouchoir, afin de produire plus vite la suffocation. A la suite de ces constatations, faites avec l’assistance d’un médecin, le corps de cette infortunée a été remis à sa famille.

L’enquête généalogique :
Marie Anne Arsène EUDE, rentière, âgée de 64 ans, née au Mans (Sarthe), veuve LAVIALE, est décédée 12, rue du Gindre, à Paris, le 29 novembre 1865.
Marie Anne Arcene HEUDE, fille de Jacques, gendarme à cheval, et de Jeanne GUITTET, mariés au Mans, paroisse de Saint-Hilaire, il y a 11 ans, est née au Mans, le 24 ventôse de l’an 9.
Jacques HUDE, employé dans les fermes du roi, de la paroisse de Saint-Jean-de-la-Chevrie, au Mans, né à Condé-sur-Sarthe (Orne), le 28 décembre 1762, fils d’Etienne Thomas, employé dans les fermes du roi, et d’Anne HOMEY, habitant le Lude (Sarthe), s’est marié au Mans, le 16 février 1790, avec Jeanne Perrine GUITTET, baptisé au Mans, paroisse de Saint-Hilaire, le 14 mai 1770, fille de défunt Pierre, maître serrurier, et de Louise MEZANGEOT.

Support : BNF Gallica, AD de la Sarthe, AD de l’Orne, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut