Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Temps du 22 septembre
Une dépêche électrique parvenue hier matin à la gare du chemin de fer de Lyon contient ce qui suit :
Mardi, à sept heures du soir, le garde de nuit OLIVIER, de Saint-Etienne, ayant laissé en partie ouvertes les barrières du passage à niveau de la Chalancière au puits Cabare, un charretier de Buttes s’est engagé sur la voie avec une lourde voiture qu’il conduisait.
Rencontrés par le train n°163, le charretier et ses trois chevaux ont été tués. Il n’y a pas eu d’autre accident.

L’enquête généalogique :
Jean Baptiste REY, voiturier, de la Digonière, à Valbenoite, commune de Saint-Etienne (Loire), âgé de 40 ans, né à Marlhes (Loire), époux de Claudine MANDIN, ménagère, est décédé à la Chaléassière, commune de Saint-Etienne, le 18 septembre 1865.
Jean Baptiste REY, fils de Jean Baptiste, cultivateur, âgé de 32 ans, et de Marie REYNAUD, est né le 20 août 1825, à Marlhes.
Jean Baptiste REY, scieur de planches et cultivateur, domicilié aux Roziers, commune de Saint-Sauveur-en-Rue (Loire), né à Riotord (Haute-Loire), le 16 mai 1792, fils de Claude, décédé à Saint-Sauveur-en-Rue, le 1er septembre 1809, et d’Anne BARRALLON, domicilié aux Roziers, s’est marié à Marlhes, le 21 janvier 1823, avec Marie REYNAUD, domiciliée au Portey, à Marlhes, née à Saint-Juste-de-Malmont (Haute-Loire), le 13 pluviôse de l’an 8, fille de Claude, travailleur de terre, et de Marie Geneviève GUICHARD, décédée le 28 avril 1815, à Jonzieux (Loire).
Claude REY, domicilié à Hauteville, commune de Riotord, fils des défunts Claude et Catherine BONNET, s’est marié à Marlhes, le 6 février 1787, avec Anne BARRALLON, fille de Jean, et de Catherine CROUZET, domiciliés à la Frache, commune de Marlhes.
Support : BNF Gallica, AD de la Loire, Geneanet, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut