Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
ad65 1Parmi les actualités des Archives de France ces derniers jours, on pouvait lire "Archivesenligne65.fr revêt ses habits de printemps - Le site internet des Archives départementales des Hautes-Pyrénées se pare d'une nouvelle présentation en rassemblant toutes les informations relatives à la vie du service et des fonds".
Entre le titre et l'introduction, il y avait fort à parier que les bonnes nouvelles concernant les archives en ligne des Hautes-Pyrénées n'iraient pas dans le sens des généalogistes.
En effet, le site revêt de nouveaux habits (l'ancien faisait déjà dans cette originalité), et rajoute quelques registres matricules aux délibérations, terriers, cadastres, monographies communales et autres plans d'écoles ou inventaire des biens de l'Église.
J'avoue que cette politique de mise en ligne de documents me laisse perplexe. On conviendra assez facilement que ce sont les généalogistes qui, dans une grande majorité, utilisent les services en ligne de nos archives départementales. Leur mettre à disposition des terriers, des délibérations communales c'est certe louable mais de peu d'intérêt quand on cherche, tout d'abord, à savoir qui étaient les parents de nos parents. Il est convenu déjà depuis longtemps que les registres d'état-civil et les registres paroissiaux sont les documents de premier intérêt à consulter.
L'introduction donnée sur le site nous éclaire davantage :
"Les Archives départementales des Hautes-Pyrénées, conservatoire des sources de l’histoire du département ont décidé la mise en ligne d’un certain nombre de documents présentant un intérêt pour l’histoire des 474 communes qui composent aujourd’hui le département. Ce choix illustre la préoccupation de la collectivité départementale pour la connaissance et le développement des territoires qui constituent les Hautes-Pyrénées."
Nous sommes donc bien sur une préoccupation territoriale, pas sur une démarche humaine. Est-ce l'homme qui façonne le territoire ou le territoire qui façonne l'homme ? (4 pages maximum, à rendre avant le 12 mai).
Dans tous les cas, les généalogistes, du moins les débutants, ne sont pas la préoccupation du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées à l'heure actuelle. Il faudra patienter, car parti comme c'est parti je vois la mise en ligne des registres d'état-civil en dernier lieu, bien après celle de mon département de résidence ! On pourra regretter ici cette dépense d'énergie, financière, de travail pour satisfaire un minimum de personnes, dont il est vrai je fais partie. Parce que certaines des ressources mises en ligne par les AD 65 sont de vrais petits bijoux : terriers, délibérations, dictionnaire des notaires etc ... des pièces rares dans les autres archives en ligne.
Les archives communiquent également beaucoup sur le traitement des documents de l'enregistrement : bonne nouvelle, pour ceux qui savent où aller et qui ont des noms, des dates, des lieux, si ces derniers sont préparés pour la mise en ligne ...
Déception donc quant à cette version printanière pyrénéenne dont le site est toutefois bien réalisé.
La solution ? Des vacances à Tarbes ... (moi qui envisageait les Seychelles ...)
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut