Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
bookDans un récent article de presse un journaliste fait état des archives départementales n'ayant pas encore mis en ligne leur état-civil, Corse-du-Sud, Gard, Gers, Hautes-Pyrénées, Haute-Vienne, Seine-Saint-Denis, ainsi qu'un département n'ayant pas mis toutes ses communes, le Jura.
Bien entendu, sur les six (ou sept), je fais des recherches dans trois, voire quatre ! Mais cela ne me dérange guère, la patience est une force qui récompense le chercheur ... et puis certaines de ces archives, à l'exception du Gard et de la Haute-Vienne, proposent des documents à l'étude. Leurs choix peuvent être discutables, plus orientés vers l'historien que le généalogiste, ils sont, je l'espère, le résultat de la constatation d'un besoin.
Je trouve par exemple que le travail fait par les Hautes-Pyrénées concernant les registres de délibération, les terriers ou cadastre, les monographies communales des instituteurs, avec les plans d'école, les cahiers de doléance et les registres matricules donne du grain à moudre ; à condition que l'on ait déjà connaissance de ses ancêtres par un déplacement à Tarbes ou dans une des communes du département ou grâce aux archives familiales.
D'autre part, l'état-civil, surtout le plus récent, est moins concerné par le côté sauvegarde des archives en les numérisant. Certaines administrations mettent en priorité la numérisation des documents les plus en périls, et cela même si quelques généalogistes pleurent au scandale, profitant de ce travail pour les mettre à disposition du plus grand nombre, alors qu'ils étaient voués à ne plus être communiqués. Il faut souhaiter d'ailleurs que les Archives Départementales ayant mis en ligne leur état-civil, et, comme dit plus haut, elles sont nombreuses, ne l'ont pas fait sous une pression de généalogistes, au détriment de la sauvegarde d'archives en péril.
Quant à la mise en ligne de l'état-civil, si les départements cités ci-dessus ne l'ont pas fait, et si le Jura n'a mis que quelques communes, il en est de même pour d'autres auxquels j'ai eu la malchance d'avoir eu recours. La Gironde ajoute au fur et à mesure depuis mars 2014, et bien sûr la commune qui m'intéresse ne fait pas partie du lot. La Moselle n'a mis que les tables décennales. Le Lot met progressivement en ligne ses plus anciens registres BMS. Le Loiret met également progressivement en ligne, et il faut l'admettre, il reste beaucoup de boulot. La Haute-Saône n'a pas mis les registres BMS. Les fonds pour la Haute-Savoie ne sont pas tous disponibles, une carte permet toutefois de se repérer. Et trés certainement, d'autres services ont dû en oublier ...
Le travail fait par l'ensemble des services départementaux des Archives est immense, pouvoir consulter tous ces documents depuis son fauteuil est un confort à nul autre pareil. Et si nous râlons parce que telle ou telle AD n'est pas en ligne, parce qu'il manque LE document qu'il nous fallait, cela doit faire partie du jeu, cela doit être intégré à notre recherche et doit nous pousser à trouver les autres solutions, les autres moyens à mettre en oeuvre.
Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut