Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
croix peyrelevadeLa prise de possession d'une cure obéissait à un cérémonial dont le code et les lois soulignaient l'importante hierarchisation de l'ancienne société.
Moment important de la vie villageoise, la venue d'un nouveau prêtre devait être une célébration en présence de tous les parroissiens, sauf que, comme dans le procès-verbal ci-dessous, le matériel jouait des tours au spirituel. Cette prise de possession de la cure de Peyrelevade, en Corrèze, en l'an 1697, ne s'est pas passée comme souhaité.

"Fait et passé au bourg de Peyrelevade, en Limosin pardevant le notaire royal soubsiné et les témoins bas nommés, a esté pnt, maître Jean Bournel, prêtre de la ville de Meymac, Lequel a dit qu'il a plu à Monsieur l'Evesque de Limoges de le pourvoir de l'archiprêtré de Chirouse et son annexe de Peyrelevade, avec tous les fruitz et profitz, revenus et autres droits y attribués sans réservation et en dépendans, suivant le visa à luy acordé du quatorsiesme du mois d'aoust dernier, signé Lemaire, vicarius gnalis [vicarius generalis) et plus bas Bardon Alphonse, et il y a encore de mandato doni (domini) vicarii gnalis, signé Michelon, avec le scellé y attaché, sy bien que le dit Sr Bournel, en conséquence du dit visa requiert que moy notaire ait à le metre en la dite pocession actuelle et corporelle du dit bénéfice et archiprêtré de Chirouse, annexe de Peyrelevade, avec toutes ses dépandances, à quoy ad'hérant et ayant le dit visa en main me suis transporté au devant la grand'porte de l'église pairoissialle du dit Peyrelevade. La quelle ayant voulu ouvrir pour faire entrer le dit sieur Bournel pour le metre en la dite pocession, les dites portes se sont trouvées fermées à clefs; ce qui m'a obligé de demander au Sr Chambon, ptre, curé de St-Germain-le-Lièvre qui est dans le bourg, où pouraient estre les dites clefs ; il m'a répondu n'en scavair rien, aussi bien que le marguilier de la dite paroisse, De manière que n'ayant pu entrer dans la dite église, ni faire sonner les cloches attandu quelles donnent dans le milieu de l'anseinte de la dite église pour faire assembler tous les parroissiens pour estre présent à la prise de pocession. Le dit sieur Bournel, en présance de plusieurs de ses parroissiens et des tesmoins et de moy, dit notaire, a fait la visite du cemestière de la dite paroisse, et a adoré la croix qui est dedans et ensuite fait le tour de la dite eglise, même tousché le trou des dites portes, et autres solennités en tels cas requises ; après quoy j'ay déclaré que je mettais, comme de fait j'ay mis le dit Sr Bournel en la dite pocession annuelle, actuelle et corporelle du dit bénéfice et archiprétré de Chirouse et annexe de Peyrelevade, avec toutes leurs dépandances et apartenances sans aucune reservation en quoy que le tout puisse consister, et de leurs fruits, profitz et revenus y atribués, a la quelle prise de pocession que j'ay lue et publiée devant la dite porte il n'y a eü aucune appozion (opposition) de ses parroissiens non plus que des Sr Chambon et Sacrestins. Protestant, le dit Bournel n'approuvant point les clauses du dit visa qui pourraient lui estre préjudiciables, de se pourvoir pour la réformation d'icelles ainsi et comme il verra estre a faire. De la quelle prise de pocession le dit Sr Bournel m'a requis acte que luy ay octroyé en présance de maître Jean de Lespinasse ptre de la communauté du dit Meymac et Jean Demary, bourgeois du dit Meymac et autres qui ont signé avec le dit Sr Bournel. Le dit Sr Chambon, le sacrestin et paroissiens n'ont voullu signer de ce interpellés. Et Me Jean Cussac ptre, curé du bourg de St-Merd, qui a signé. Fait au dit bourg de Peyrelevade le dix neufviesme d'aoust mil six cent nonante sept, heure de deux après midi.

Signé Lespinasse ptre, pnt, Cussac, Mary, pnt, Bournel et Feuzilhat, notaire royal, apostolique.
Controllé au bureau de Meymac le dix et neuf août 1697,reçu trois livres.
Signé : SAINCT-EXUPERY
Scellé et enregistré au bureau de Meymac, au premier volume, numéro 3, par moi soubsigné reçu six sols; le vingt quatrième jour d'aoust mil six cent quatre vingt dix sept.
Signé LA PLÈNE
Insinué et enregistré au greffe des insinuations apostoliques du diocèse de Limoges, par moi greffier, soussigné.
Fait à Limoges le vingt septiesme août 1697.Reçu pour la mise et prise en possession, huit livres.
Signé CHAMPEVRE"
Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut