Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
dico champevalAprès moultes pérégrinations, interrogations, allers et retours à notre chère Poste, j'ai enfin pu récupérer deux ouvrages récemment commandés en ligne : "Dictionnaire des familles nobles et notables de la Corrèze", un travail de Jean Baptiste CHAMPEVAL, félibre, géographe et homme de lettres, notaire, avocat et publiciste. Jean Baptiste François Marie CHAMPEVAL est un "païs", né à Corrèze, où j'ai quelques ancêtres, le 15 août 1847, et décédé au même lieu le 12 septembre 1915.
Bien sûr, toutes autres tâches étant d'une insignifiante importance en regard de l'arrivée des deux bouquins, je me suis empressé de fouiller, parcourir et ... trouver nombre d'articles qui m'intéressent. Les familles nobles et notables parsemant mes généalogies vont se retrouver dans ces ouvrages. J'ai pu ainsi m'apercevoir de quelques modifications, précisions à effectuer. Les travaux de CHAMPEVAL sont d'une grande importance et me semble d'une indéniable authenticité, même si l'erreur, prouvée ou à prouver, tant elle fait partie du "jeu", est envisageable.

CHAMPEVAL, comme il le dit si bien à propos des nobiliaires "Fastueux sépulcres blanchis pour la plupart, en fait de véracité, et qui taisent tous avec soin les alliances de cadettes nobles avec gros bourgeois", trace des généalogies plus objectives par leur intégrité des descendants, et dans lesquelles retrouver la filiation d' une branche bourgeoise n'est pas une succession de suppositions à partir des éventuels autres enfants !

Je ne résiste pas au plaisir de citer quelques lignes de l'avant-propos :
"Le Temps s'enfuit à tire-d'ailes et ne dissipe un instant ses ombres, au profit du présent, que pour les réserver impénétrables à l'Avenir, les ramener surtout plus épaisses sur un passé, qui fut glorieux, certes ! chez nous Limousins, et consolateur. Voilà pourquoi c'est un pieux devoir filial, tout religieux, de ne laisser périr entièrement, ni os pauvres trépassés, ni leur chrétienne leçon.
L'homme vit peu "L'on demorat mays eivers que drech !"disent sagement nos paysans. "On reste plus longuement renversé sur le dos que droit sur ses pieds !".

Je vais lire ...
Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut