RFG

  1. Connaissez vous la base de données des esclaves publiée par la bibliothèque numérique Manioc ? Elle indexe plus de 3.200 actes notariés du XVIIIe siècle et plus de 14.700 personnes au statut d'esclave dans la société coloniale en Martinique.

  2. Selon les observations d'un blogueur spécialisé, les bases de données génétiques américaines ne croissent plus aussi vite qu'auparavant. Difficile d'en tirer des conclusions, mais la révélation que la police pouvait utiliser ces données pour résoudre des cold cases a sans doute refroidi pas mal de clients potentiels...

  3. Le projet d'instaurer un registre électronique de l'état civil prend forme. Il va être testé par le ministère des Affaires étrangères sur l'état civil des Français de l'étranger. A terme, les actes seront conservés dans un registre électronique unique et centralisé, des copies électroniques pourront en être délivrées.

  4. Après les registres indicateurs et les tables des répertoires, les archives de Paris publient les répertoires des formalités hypothécaires. C'est la troisième étape permettant de retrouver la copie des actes notariés ayant enregistré la mutation d'un bien, à partir du nom de son propriétaire.

  5. Jolie nouveauté sur le site des archives du Haut-Rhin, avec l'arrivée de répertoires des notaires. Cela concerne 64 communes pour la période postérieure à 1791.

  6. Un vent de neuf souffle sur le portail des archives de la Haute-Garonne ! Le site vient d'être entièrement refondu dans un design plaisant et une ergonomie appréciée des généalogistes.

  7. Peut-être que la diffusion de ces deux premiers épisodes vous a échappé, mais il vous reste le replay pour savourer Nos Maisons ont une histoire, en attendant vendredi 12 juillet la diffusion des deux derniers ! Présentés par Stéphane Thébaud, ces quatre reportages de 52 minutes utilisent la généalogie et les archives pour retracer l'histoire de belles maisons françaises.

  8. La salle de lecture des archives de l'Aveyron va fermer durant trois mois pour travaux, à partir du 9 septembre jusqu'au 2 janvier 2020. En attendant, il vous reste la salle de lecture virtuelle sur Internet ou bien les locaux du Cercle généalogique de l'Aveyron...

  9. Depuis plusieurs mois, à la suite d'un dysfonctionnement, le site Web des archives des Côtes d'Armor n'était accessible qu'en mode simplifié. Plutôt que de simplement corriger la faille, l'opportunité d'une refonte globale a été saisie pour proposer aux lecteurs un site entièrement modernisé.

  10. Le portail du Service historique de la Défense est fermé, remplacé par un site provisoire, en attendant une nouvelle mouture dotée de nouveaux contenus et fonctionnalités. L'ouverture du nouveau site est annoncée pour octobre.

info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut