Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
illus 033Il y a le puriste, l'amateur, le spécialiste, le curieux ... Faire en sorte qu'un lien, une compréhension, au minimum un espace de discussion existent n'est pas chose facile quand une des parties se cantonne dans des poncifs dont il n'a même pas conscience.
Le généalogiste n'échappe pas à la règle, et dans chacun de ces domaines l'individu se distingue par une part plus ou moins importante de communication, d'information ; part qui est d'ailleurs variable selon l'individu et le domaine, ce dernier influençant tout de même fortement cette volonté de partage.
Mais lorsqu'un puriste refuse de communiquer avec un amateur parce qu'il considère que ses paroles ne seront pas assimilées, nous sommes en mesure de le comprendre, ainsi que l'amateur ne cherchant pas à communiquer avec le puriste qu'il considère trop "pointu". L'idéal, bien sûr, comme nous l'avons évoqué dès le début de ce propos, est de trouver un terrain d'entente ; on pourra alors parler de communication, d'information, de formation, d'enseignement. Mais comment être sûr des échanges ? Comment pouvoir dire que le message transmis est correct ?
La reconnaissance par ses pairs est ce niveau à obtenir, que ce soit par l'intermédiaire de diplômes, d'attestations, de qualifications. Et lorsque les amateurs font la même chose, entr'eux, on en arrive à obtenir des gabegies à faire frémir les spécialistes qui en prennent connaissance.
Que le puriste ou l'amateur, dans leur coin, à quelques uns, refassent un monde qu'ils n'appréhendent qu'au travers de leurs passions ne me gêne guère ; cela relève plus de la discussion de comptoir que d'une révolution culturelle. Mais qu'un media télévisé régional se permette de diffuser un ensemble incohérent présentant la généalogie au travers d'amateurs, sans jamais citer le spécialiste, le puriste, le curieux, je fais des bonds sur ma chaise !
Ces amateurs parlent en amateurs, font ce qu'ils peuvent et le font parfois souvent mal. Ainsi dans cette émission on va pouvoir comprendre que la généalogie c'est reconnaître un F d'un S en suivant des cours prodigués par une bénévole qui donne l'impression d'avoir appris sur le tas et tourne ses F, ou ses S, un peu dans tous les sens ! Ne parlons même pas du très jeune administrateur qui nous assène un état-civil à partir de 1900 et qui considère comme mauvaise surprise de retrouver un ancêtre peu fréquentable ! Quant aux adhérents, on en trouve un ayant fait des recherches jusqu'au 15ème siècle, la fameuse course de "remontée", et pour les autres, comme dans beaucoup d'associations, au boulot aux archives pour numériser des registres de notaires, faire des relevés qui ne serviront à rien pour leur généalogie. L'association se targue de milliers d'adhérents dans le monde, un vrai critère de qualité non ?
Aucune vue d'une généalogie, aucun résultat tangible, pas de présentation d'un classique arbre, comme d'habitude, ces généalogistes en herbe cherchent et ne produisent rien !
Si l'on continue à scléroser la généalogie comme cela, nous arriverons à créer des clivages de plus en plus importants, reléguant une masse d'individus à une activité sans but, sans autre intérêt que celui de collectionner des milliers de personnes sur le plus grand nombre de siècles : " Ma généalogie comporte 298.234 personnes et je suis remonté jusqu'aux pharaons égyptiens !"
Je me répète donc, faisons confiance à des spécialistes reconnus pour leurs compétences afin de former des généalogistes à la curiosité acerée, de vrais amateurs, des passionnés. Faisons en sorte que les curieux ne soient pas dégoûtés dès leurs premiers travaux, et que les puristes trouvent matière à développer leurs compétences, à les partager.
J'évoquerai brièvement cette société du media à outrance qui oublie de faire appel au professionnel pour évoquer un tel sujet et préfère s'adresser au premier quidam se targuant d'un peu de visibilité sur un quelconque réseau social. Pour moi, c'est comme si l'on parlait sur une de nos chaînes de télévision nationale de la vaccination avec Jean-Gilbert, administrateur du forum "lamaidessine.com" ayant à son actif près de 854.000 vues et 2544 guérisons en direct en oubliant les différents médecins oeuvrant tous les jours sur le terrain. Nous sommes sur une planète où le "pré-mâché", le "tout-en-un", le "je m'occupe de vos besoins" règnent en maîtres. Et pour paraphraser un célèbre chanteur de rap, je dirai que, dans notre cas, les gens aiment ce qu'ils voient mais ne voient pas ce qu'ils aiment.
Journalistes mes ancêtres transmettez un peu de votre aura de perspicacité, d'anticipation et d'originalité à vos collègues contemporains qui en manquent lourdement.

Recherches

Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut