News
illus 042Les pélerinages généalogiques sont nombreux, variés, et adaptés au travail des généalogistes, localement, voire nationalement. Si partir sur les terres de ses ancêtres ou retrouver les champs de batailles de l'aïeul mort pour la France en 1917 font partie des plus connus, le salon généalogique est aussi un de ces grands moments dans la vie du traqueur d'ancêtres.
J'ai eu l'occasion d'en pratiquer quelques uns et en fréquente un, régulièrement et annuellement ; certes je n'y passe pas plus d'une heure, mais c'est un petit instant de prise de température. Cette année, exceptionnellement, j'avais un couple de lozériens à retrouver, j'ai eu beau arpenter les allées et interroger les associations présentes, aucune n'a pu répondre à mon attente. Mon couple reste toujours caché, et bien caché !
Le salon généalogique c'est la présence d'un grand nombre d'acteurs autour d'une passion commune. On y retrouve pêle-mêle associations, généalogistes, libraires, inventeurs, parfois même, mais pas dans mon cas, une ou deux administrations. Et tout ce petit monde de vanter ses produits et son addiction à une discipline grandement partagée en France.
Le tout est somme toute un peu tristounet et l'allure des stands, en général, n'est pas d'une grande tenue. Tout le monde est assis derrière une table, le nez souvent plongé dans un ordinateur, dans l'attente du chaland. Cela me change des salons dans d'autres disciplines que j'ai fréquentés et animés dans mes années passées : il fallait aller chercher le client.

illus 021Quelques contre-vérités - épisode 1

1- Destruction de documents
Les révolutionnaires français n’ont pas détruit tous les registres et les archives en France. Si, effectivement, un certain nombre d’exactions furent commises à travers le pays à cette époque-là, elles n’ont pas été à l’origine de la disparition des archives, en particulier les registres paroissiaux tenus par les curés de nos villes et villages. Quelques épisodes de vengeance auprès de châtelains locaux ont provoqué la disparition de papiers dans lesquels les gens du pays voyaient un pouvoir qui leur porterait du tort, ou bien encore cette destruction pourrait permettre un oubli de paiement d’impôts ... Les tenues en double des registres des baptêmes, des mariages et des sépultures, ont permis de conserver un suivi depuis de nombreuses années.
Les actes de guerre ou d’émeutes ont commis beaucoup plus de dégâts parfois ; preuve en est la destruction de l’état-civil parisien, brûlé en deux endroits, ayant complètement disparu. Sa patiente reconstitution à partir de multiples autres pièces d’archives est un énorme travail qui a mobilisé et mobilise de nombreuses personnes. Plus près de nous, pendant la première guerre mondiale, les nombreux bombardements ayant entraîné la destruction de villes et villages du Nord de la France, sont à l’origine de la perte d’un grand nombre d’archives. Il est donc inutile de dire que, passée la Révolution française nous ne trouvons plus de documents. Il est vrai que ces derniers vont se raréfier avec les années, mais pour d’autres raisons que nous suivrons dans d’autres présentations.

illus 053
Depuis les rats d'archives et de bibliothèques, les généalogistes véreux aux documents douteux prouvant les noblesses de leurs clients, les nombreuses difficultés pour obtenir la plus petite autorisation de consulter un document, les choses ont bien évoluées, l'accès à l'information est démocratisé, Internet est là.

Je distingue trois mondes différents concernant la généalogie sur Internet.

Le premier est celui qui vous propose des matériaux pour construire votre histoire. C'est l'univers des archives, des bibliothèques en ligne.

Le second est le partage d'informations, la fourniture de données au travers de grandes bases ou de diverses compilations, des sites d'associations, des initiatives personnelles et locales.

Le troisième est celui de l'échange, de la discussion, des questions et réponses au travers de multiples supports tels que les chats, les forums, les listes de discussion, les sites de mises en relations, les fameux "réseaux sociaux".

Le généalogiste du XXIe siècle se doit de connaître parfaitement ces trois domaines. Il ne peut se contenter d'évoluer dans un seul, au risque d'éluder certaines informations, d'en absorber des fausses, de scléroser sa capacité de réflexion et de déduction. Ces trois univers sont liés, pas forcément complémentaires, souvent antagonistes, mais apportant un ensemble d'outils imparables pour régler un grand nombre de problèmes.

illus 051Un généanaute est un généalogiste dont une des cordes de son arc est la recherche généalogique grâce à Internet ; recherche s'étendant à l'échange, la demande, la mise en ligne, le partage, l'animation ainsi qu'un grand nombre d'activités variées.
En une vingtaine d'années, cette manne électronique a pris une ampleur que nous aurions eu bien du mal à préciser dans ses temps d'expérimentation et de découverte de ces nouveaux univers, et par là même la somme d'information et les différentes possibilités d'accès se sont multipliés. Il est pourtant étonnant, mais habituel, de voir les généanautes englués dans des cercles plus que fermés, bien souvent par manque d'informations ou par paresse intellectuelle, créant des univers, des langages, des comportements et des idéologies frisant la science-fiction.
Il n'est cependant pas très compliqué de s'en évader.
Nous allons prendre comme support le web et le bidule dont se sert le plus grand nombre, ce que nous appelons un explorateur, un butineur : Internet Explorer, Firefox, Safari ... Ce logiciel est configurable, comme la plupart des logiciels d'ailleurs ! Et il vous faut le configurer, c'est à dire qu'il va falloir le "faire" à votre main, c'est vous qui dirigez, pas le programme. Abordons sous windows, et pour Internet Explorer ou Firefox, quelques idées de dispositions. Mon premier conseil donc, faites un tour dans les menus ; ils n'y sont pas, bien entendu, essayez un petit clic droit sur la partie haute de la fenêtre, vous devriez voir barre de menus, cliquez !

Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut