News
illus 030Le généalogiste, le généanaute, bien que sa tâche soit simplifiée par l'utilisation des différentes techniques liées à l'informatique, est confronté à l'utilisation de nouveaux outils pour lesquels il doit passer par une phase de formation non dénuée d'un fort investissement personnel. Nous ne nous lamenterons pas dans ce propos sur le fait que ces techniques sont, soit-disant, "intuitives" ...
Parmi ces techniques je voudrais faire une petite approche de l'organisation, de la manipulation et de la consultation des fichiers.
Un fichier est une entité informatique comportant des données. Ces données sont de plusieurs sortes, définissant l'utilisation desdits fichiers. Basiquement, on trouve des fichiers exécutant des tâches et d'autres comportant des informations exploitables par la première catégorie. Pour un généalogiste ce peut être son logiciel de généalogie et le fichier comprenant les données relatives aux personnes étudiées. Bien que les systèmes d'exploitation, c'est à dire ce qui permet de manipuler ces fichiers, ne le laisse guère plus apparaître maintenant, le nom d'un fichier se caractérise par deux informations, un peu comme dans l'identité d'une personne : son nom de famille et son prénom ! Le nom de famille correspond à ce que l'on nomme l'extension, elle suit la dénomination du fichier, séparée par un point. Un fichier est donc nommé "nom_de_mon_fichier.nom_de_famille". L'extension permet de savoir ce à quoi l'on a affaire. Par exemple .exe, .com sont des exécutables, des programmes. Par contre .doc, .jpg, .ged etc. révèlent un fichier contenant des informations, doc pour du traitement de texte Word, jpg pour une image compressée, ged pour les fichiers de généalogie.

illus 004La passion du généalogiste réside-t-elle dans la recherche ou dans le résultat ? Je me demande si, à la manière du joueur qui, s'il ne perd jamais, ne voit aucun intérêt à jouer, le généalogiste, le vrai, le pur, le dur, ne prend pas plus de plaisir à chercher qu'à trouver ?
J'avoue qu'au niveau satisfaction et plaisir, le fait de découvrir un personnage, un événement après avoir fait une suite de déductions aussi alambiquées que possible, avoir parcouru des dizaines d'archives, m'est beaucoup plus agréable que découvrir le même personnage après avoir tapé son nom dans Généanet.
Certes, me répond mon alter-ego qui a toujours l'oeil sur le cursus des finances, mais le temps c'est de l'argent ... Oui, mais dans le cas de la recherche généalogique par plaisir ou pour faire plaisir, ni le temps, ni l'argent ont de l'importance !
Jetons nous donc dans le bain de cette recherche, la vraie, qui relève le plus souvent de l'enquête policière plutôt que du questionnaire à choix multiples. Car c'est bien cette enquête, ce moment où l'on échafaude une théorie pour partir à la recherche de l'oncle Marcel, celui qui a disparu un beau matin de la ferme familiale en laissant sa femme et ses six enfants, qui fait le plaisir. Plaisir que l'on poursuivra en rebondissant d'actes en actes, de coupures de journaux en constatations d'huissiers ou de testaments enfin révélés.

illus 019La mise à jour est une opération qui se pratique dorénavant à intervalles réguliers sur nos ordinateurs. La communication de l'événement est si bien menée que l'on vous explique à grands renforts de mots tels que "sécurité", "amélioration", "nouveautés", votre indispensable participation à la mise en place de quelque chose qui va laisser loin derrière tout ce que vous avez connu. Arrivé à ce stade, ma question est : "Combien cela va-t-il me coûter encore ?".
Parce que si le plantage du programme, son manque de sécurité et les bugs apportés par le nouveau stagiaire en développement sont en général assumés et rapidement gommés par un "correctif additionnel de sécurité", la nouveauté, l'amélioration, le fantastique se payent ...
Que vous jouiez à World of Warcraft ou vous serviez d'Heredis, le résultat est le même, il faut évoluer, la lassitude guettant au moindre détour de processeur l'utilisateur lambda. Et que n'allons nous pas nous émerveiller de toutes ces belles choses que le gentil développeur, rentrant frais et dispo, bronzé et le sourire béat aux lèvres, des plages de Palavas-les-Flots, tient à tout prix à nous livrer en pâture. Fruit de nombreux brain-storming et autres allègories du genre, la mise à jour devient donc incontournable mais toutefois un peu moins attendue que le Messie (quoique ...).
Bref, il m'a fallu mettre la main au portefeuille, pas pour WoW, j'ai abandonné, mais pour mon logiciel de généalogie favori. Mais si la version précédente apportait des petites choses aidant le généalogiste, celle-ci n'est pas vraiment réjouissante et n'entrera pas au Panthéon des nouvelles versions (l'eau de mer devait être trop froide !), contrairement à ce que prétend bon nombre de commentateurs.

illus 010Les sites web des Archives Départementales ou Municipales ne ressemblent pas, dans leur immense majorité, à leur corollaire physique. Première des raisons : tous les fonds ne sont pas numérisés et proposés à la consultation du visiteur virtuel. Dans le cas des archives physiques, sauf impératifs de protection, de date de consultation, tous les fonds sont disponibles. Autre raison, la volonté du responsable du site, parfois le directeur des dites archives, parfois un politique ou un bénévole, voire un webmaster ; dans cette configuration, on peut s'attendre à tout, du bon comme du très mauvais.
La recherche généalogique qui, comme nous l'avons maintes fois démontré, doit avant tout reposer sur un but à atteindre, se heurte dans les archives en ligne à ces limites qui, fort heureusement, ne concernent qu'un très petit nombre de chercheurs. En effet, la majorité des généalogistes amateurs écument les registres d'état-civil et parfois les registres paroissiaux. La "mode" 1914-1918 leur a fait découvrir des documents d'une immense valeur et dans lesquels leurs ancêtres sont représentés différemment que "né", "marié" et "décédé" ; les registres et fiches des militaires évoquent aussi le physique, la culture, un parcours géographique, des gratifications, des situations difficiles etc.

Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut