Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
S’il est un outil dorénavant indispensable aux généalogistes amateurs que nous sommes, c’est bien internet : courrier électronique, web, réseaux sociaux et autres communications rendent un nombre incalculable de services.
La profusion de ces informations est dûe au grand nombre de diffuseurs et, avantage et inconvénient du réseau des réseaux, leurs qualité et véracité ne sont pas toujours contrôlées. La rapidité de la diffusion des informations crée une communication qu’il nous faut absolument recoupée avec des sources sûres.

Premier réflexe donc du généanaute : associer une source à un évènement. Sur internet si l’information ne comporte pas de source, refusez là ou bien notez là comme « à vérifier ».
Certaines « erreurs » se répercutent souvent en cascade sur des généalogies en ligne provocant de véritables catastrophes dans les arborescences obligeant à complètement recréer une branche de la famille une fois les bêtises repérées et corrigées.

Internet détourne souvent du but premier : retrouver ses ancêtres (si du moins tel est votre but) ; en effet, il est proposé de vous fournir l’origine de votre nom, la nomenclature complète de tous les métiers d’autrefois, la généalogie de Napoléon et du dernier acteur à la mode qui pourrait être de votre famille, et enfin les sollicitations multiples de tous ceux qui se disent vos cousins parce qu’ils partagent un ancêtre lointain (très lointain parfois ...).
Toutes ces informations seront utiles voire indispensables par la suite, quand vous aurez développé votre généalogie, compris les différentes techniques.

Débutant, concentrez vous sur les techniques abordées dans cet article, l’avenir vous conduira à plus de complexité, à plus de connaissance de vos ancêtres. La patience est une qualité du généalogiste qu’oublient parfois les généanautes !


logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px