Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Temps du 3 novembre
On lit dans le Journal d’Avranches :
Quelques accidents douloureux ont assombri cette semaine la physionomie ordinairement insouciante de notre ville.
Parmi les plus cruels, nous avons à mentionner la mort d’un jeune et vaillant architecte de Fougères, M. LEHÉRISSÉ.
Mort subite et foudroyante, comme ces coups inattendus dont Dieu frappe à l’improviste ceux qui sont mûrs pour lui sans doute, elle peut difficilement se décrire.
M. LEHÉRISSÉ, monté sur le haut de l’église de Fougères, qui est en réparation et dont il dirigeait les travaux, est tombé des échafaudages, et s’est tué sur le coup, jeudi à trois heures de l’après-midi. Deux ouvriers, qui travaillaient sous ses ordre, sont tombés en même temps que lui, mais bien que grièvement blessés, ils ne le sont pas mortellement.

L’enquête généalogique :
Léon François LEHÉRISSÉ, architecte, âgé de 39 ans, domicilié et né à Fougères (Ille-et-Vilaine), fils de défunt Jean Marie, et de Julie FAROLET, marchande, veuf en première noce de Perrine Jeanne LIGER, époux de Flavie NICOLE, est décédé en sa maison, à la Haute Bourgère, commune de Fougères, le 26 octobre 1865. Alexis CHEVALLIER, marchand de bois, domicilié à Fougères, âgé de 54 ans, beau-frère du défunt, déclare le décès.
Jean Marie Pierre LEHÉRISSÉ, marchand, domicilié à Fougères, né à Coglès (Ille-et-Vilaine), le 18 brumaire de l’an 9, fils de François, décédé à Coglès, le 12 pluviôse de l’an 10, et d’Anne BERTEL, décédée à Coglès, le 20 décembre 1807, s’est marié à Fougères, le 16 janvier 1822, avec Julienne Anne FAROLET, domiciliée et née à Fougères, le 1er germinal de l’an 11, fille de Charles, décédé à Fougères, le 18 décembre 1819, et de Julienne Jeanne LOCHET, aubergiste.

Support : BNF Gallica, AD de l’Ille-et-Vilaine, Gencom
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px