Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Siècle du 21 septembre
On écrit d’Oust Marais (Somme), le 18 septembre, au Journal d’Amiens :
M. LHOMME, l’un des usiniers les plus actifs de la vallée de Bresle, a été victime d’un bien triste accident. La fabrication d’huile étant en souffrance par le manque de colzas, M. LHOMME avait voulu joindre à sa fabrique un teillage de lin mécanique ; il était occupé à faire fonctionner l’une de ses machines lorsqu’il s’est aperçu qu’un enfant de douze ans allait être pris dans un engrenage.
Il s’est précipité à son secours pour lui sauver la vie ; mais la manche de sa blouse fut saisie par la machine, et son bras droit fut entraîné sous les dents meurtrières par le coude.
Malgré la douleur qu’il éprouvait, il eut le courage d’arracher son bras palpitant de dessous la machine qui le broyait et de se rejeter en arrière. Dans ce suprême effort qui lui sauva la vie, il est allé retomber dans une cuve pleine d’eau, le bras ne tenant plus au coude que par quelques lambeaux de chair. Le courage qu’il avait montré dans l’accident ne se démentit pas durant l’amputation, jugée indispensable, d’une partie de l’avant-bras. Cette fermeté de caractère donne bon espoir pour la guérison.

L’enquête généalogique :
Casimir LHOMME, fabriquant d’huile, âgé de 60 ans, né à Corbie (Somme), époux de Françoise Lucie BENOIT, née à Domart-sur-la-Luce (Somme), le 26 octobre 1813, est domicilié à Oust-Marest (Somme) lors du recensement effectué dans cette commune en 1872.
Casimir Isidore LHOMME, meunier, fils de Jean Nicolas, âgé de 31 ans et 5 mois, demeurant à Corbie, rue et chaussée de l’image, au pont de Rome, et de Marie Rose Augustine POLIE, mariés à Marchélepot (Somme), le 20 germinal de l’an 7, est né le 2 avril 1811, à Corbie.

Support : BNF Gallica, AD de la Somme, Geneanet, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px