Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Journal des Débats du 20 septembre
Le sieur Vincent BEAUFRÈRE, âgé de cinquante ans, demeurant au village de la Grosserie, commune du Broc (Maine-et-Loire), revenait le 7 de ce mois, monté dans une charrette, du marché de Lude.
Arrivé près du village de Ternant, au lieu-dit le Tertre-Rouge, son cheval prit le mors aux dents. Cet individu, se voyant en danger, eut l’imprudence de sauter à terre en avant des roues, dont une lui passa sur la poitrine.
Aux cris poussés par ce malheureux, plusieurs personnes accoururent, et il fut transporté dans une maison située non loin du lieu de l’accident.
BEAUFRÈRE rendit le dernier soupir quelques instants après ; il laisse une femme veuve avec quatre enfants, dont deux en bas âge. (Union de l’Ouest.)

L’enquête généalogique :
Vincent BEAUFRÈRE, cultivateur, âgé de 50 ans, né à Broc (Maine-et-Loire), fils des défunts Urbain et Madeleine CHAUMIN, époux de Marie PORTEBOEUF, est décédé à la Grosserie, commune de Broc, le 7 septembre 1865. Jean DELAROCHE, journalier à Broc, âgé de 58 ans, beau-frère du défunt, déclare le décès.
Urbain BEAUFRÈRE, domicilié et né à La Chapelle-aux-Choux (Sarthe), le 6 février 1774, fils d’Urbain, cultivateur, âgé de 50 ans, et d’Anne ROBIN, âgée de 48 ans, s’est marié à Broc, le 18 pluviôse de l’an 6, avec Magdelaine CHAUMAIN, domiciliée à Broc, née à Couesmes (Indre-et-Loire), le 28 février 1775, fille de Jean, laboureur, et de Jeanne DAVID, domiciliés à Broc.

Support : BNF Gallica, AD du Maine-et-Loire, AD de l’Indre-et-Loire, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px