Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
rfg 1984En 2007, dans la revue du Cercle Généalogique de Bouillargues, j'écrivais un petit mot à propos d'un article paru dans la Revue Française de Généalogie en 1984.
Huit ans plus tard les choses ont encore évoluées, la tendance allant vers une ouverture plus grande, un partage débridée, une vulgarisation à outrance. La rapidité est le maître mot, l'accentuation est toujours un problème dans les transmissions de nos données mais nos imprimantes peuvent imprimer plus de 132 carcatères par ligne ! Le progrès quoi !

Informatique et Internet
En 1984 la Revue Française de Généalogie se penche sur l’utilisation de l’informatique. Le journaliste est enthousiaste, tout cela présente beaucoup d’avantages : rapidité, mise à jour, classement, comptes. Il se risque même à vouloir “que les avantages procurés que nous verrons ci-après, le seront sur de nombreuses années, des dizaines, voire des centaines d’années : utilisation et exploitation des données par programme et logiciel adaptés, effectuant les opérations de tri, classement, recherche de patronymes, réalisation de généalogies ...”. Il notera toutefois quelques inconvénients mineurs : pas d’accentuation, différence absolue entre les orthographes des noms, incapacité de l’imprimante à traiter plus de 132 caractères par ligne d’où des “fautes d’orthographes” involontaires et incorrigibles.
23 ans plus tard, Windows, logiciels conviviaux, gedcom, internet et imprimantes couleurs poussent le public au virus généalogique.
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut