Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
blas combornParmi les histoires rapportées sur nos ancêtres, celle de Bernard de COMBORN et se son neveu Eble ne reflète pas particulièrement la fibre familiale !
Voici comment mon ancêtre Bernard de COMBORN régla ces quelques problèmes familiaux :

Bernard de COMBORN, 1er du nom, dit de Bré, vicomte de Comborn, est le fils d'Archambaud et de Rotberge de ROCHECHOUART. Né dans la première moitié du XIème siècle, il fut d'abord clerc suivant quelques uns et c'est ce qui aurait engagé Archambaud III son frère, à le préférer à Eble, son autre frère, pour la tutelle de son fils Eble II.

Eble IIe du nom, vicomte de Comborn, fils d'Archambaud IIIe du nom, était en bas âge lorsqu'il perdit son père : c'est pourquoi en mourant, celui-ci le mit sous la tuelle de Bernard son oncle jusqu'à ce qu'il fut en âge de recevoir la ceinture de chevalier.
Mais lorsque dans un temps convenable, il demanda à jouir de son bien, son oncle le chassa de chez lui. Cependant, par le secours de quelques amis, il entra en possession du château de Comborn.Depuis, la femme de son oncle, dont il cherchait l'occasion de se venger, étant tombée entre ses mains, il la déshonora publiquement, pensant que, après une pareille infamie son oncle ne manquerait pas de la répudier ; ce qui n'arriva pas, parce qu'elle était la fille d'un seigneur fort puissant.
Quelques jours après, son oncle vint avec peu de monde jusqu'à la porte du château comme pour faire bravade au jeune homme. Celui-ci, plein de vin, se leva de table, sortit sans consulter personne et poursuivit son oncle jusqu'auprès de l'église d'Estivals(1), dans le chemin qui va d'Allassac à Vigeois. Il fut pris et tué sur place.
On débita que son oncle l'avait blessé aux parties honteuses ; d'autres disaient que c'était un certain chevalier nommé Etienne de BOSAC. Quoiqu'il en soit, Eble eut le temps de connaître et détester son crime : en mourant il implora la miséricorde de Dieu, s'arracha les cheveux et les jeta en l'air, comme pour témoigner à Dieu son repentir. On lava son corps suivant la coutume, et le peuple vint en foule, pendant quelques jours, pour faire des offrandes sur le lieu où il avait été tué. Son corps fut porté à Tulle où il fut enterré.
Tout ceci arriva vers la fin de l'automne, et vers l'an 1111. Eble n'était point marié.

En 1119 Bernard fait plusieurs dons aux monastères de Saint Martin de Tulle et de Saint Pierre d'Uzerche et résolut de faire le voyage de Jérusalem et de Rome (il ne paraît pas qu'il ait exécuté cette résolution) afin d'obtenir le pardon du meurtre de son neveu, homicide pour lequel il devint vicomte de Comborn.

Bernard se retirera finalement au monastère de Cluny, en 1129, où il mourra.

(1) vraisemblablement Estivaux de nos jours, au sud est du château de Comborn (Orgnac sur Vézère).
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut