Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
brigitteAujourd'hui est un jour particulier ...
Si dans ma famille, du plus près et lointain que je me souvienne, on ne prêtait guère attention aux fêtes du jour, ce n'est plus le cas depuis quelques années : nouvelle famille, nouvelles habitudes. Il est donc de bon ton de surveiller le jour et la fête à souhaiter (ce que j'oublie quand même régulièrement).
Mais là, je vais faire un effort, d'autant que cela va être dirigé vers deux personnes proches : ma femme et ma soeur ...

Compulsez votre agenda, en même temps qu'Appolinaire et Appoline, nous souhaitons tous nos voeux aux Brigitte.

Et comme dirait une de mes connaissance versant dans l'anthroponymie : "Brigitte, prénom féminin". [sob] - Ce à quoi nous allons essayer de préciser quelques détails.
Au-delà de cette définition donc, le prénom est à géométrie aussi variable que le temps en haute montagne. Gaëlique ou Celtique, cela peut se comprendre, du nom d'une déesse, d'un prénom ... Certains le rapprocheront de "briga", signifiant "élevée" en gaulois, ne se rapprochant que peu du gaëlique "brigh" qui se comprend comme "force". Et si l'on pousse un peu le bouchon, on la trouve à la fois mère, soeur, épouse et fille de tous les dieux ; une polyvalente en quelque sorte !
Nous la retrouverons sainte patronne de l'Irlande, Brigide, au sixième siècle, ou en Suède, où elle est née en 1302, pour ses révélations des souffrances du Sauveur, sans oublier l'italienne du huitième siècle, sainte honorée en particulier dans l'église de Fiesoli placée sous son invocation.

Dans la famille elles ne sont pas trés nombreuses, ce n'est pas un "classique", hormis cette époque ou une certaine actrice, aux intiales identiques, faisaient tourner la tête de nos parents ...
Je n'en répertorie que 8 dans la généalogie de mes enfants, dont les deux personnes citées plus haut. on trouvera de plus une Brigida, dans la lignée directe de mes enfants, à la 7ème génération, née à Sciacca en Sicile en 1836. L'autre Brigitte, dans les ascendants en direct, est née juste avant le premier millénaire, elle est la femme d'Adalbéron d'EPPENSTEIN, duc de Carinthie, qui finira sa vie en exil avec ses fils, après avoir été dépouillé de son duché par le roi Conrad.
Toutes les autres Brigitte, dans des branches colatérales ont plus ou moins un rapport avec l'Italie, et proviennent toutes de la famille de ma femme ; elles sont nées après le début du dix-neuvième siècle.

Illustration Gallica "Les images des Saints" par Jacques CALLOT
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut