Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
diceIl est des jeux dont les règles sont d'une limpidité remarquable ; il en est d'autres ... Celui qui est présenté ici est tiré de l'ouvrage "Jeux de l'enfance et de la jeunesse chez tous les peuples", de J.F.A-Y., paru en 1807.

Pour tous ceux qui veulent s'y risquer, le jeu de la Ferme fait partie de la catégorie géométrie variable, avec un ensemble de variables aléatoires.
J'aime par dessus tout le conseil de la dernière phrase, nos ancêtres avaient plus le sens des réalités que nous autres qui interdisons et légiférons à tour de bras pour tenter vainement de protéger une morale que nous nous refusons à nous appliquer.

FERME
On joue à ce jeu avec des dés de ferme, c'est à dire, avec six dés qui ont chacun cinq fàces blanches et une seule noire, marquée un, deux, trois, quatre, cinq, six, ce qui fait en tout vingt-un. On y peut jouer de plusieurs manières.
1° On met d'abord la Ferme à prix. On offre trente, quarante, cinquante, etc. jetons pour être le fermier. Celui-ci joue le premier, et lève autant de jetons qu'il a amené de points. Les autres jouent à leur tour. Quand on a amené tous les dés blancs, ce qu'on nomme Choublanc, on donne un jeton au jeu, et un autre à la Ferme, ou selon qu'on en est convenu, deux au fermier, qui ne paye point, et rien au jeu. S'il ne reste sur le Jeu qu'un petit nombre de jetons, et que quelqu'un amène plus de points, il crève, met le surplus au jeu, et paye un jeton à celui qui tient la Ferme. Celui qui amène tout ce qui est au jeu, gagne. Le fermier peut s'exempter de jouer à la fin, pour ne pas finir la Ferme. Si l'on amène vingt-un où tous dés noirs, on convient quelquefois que l'on aura tout ce qui est au Jeu. Dans cette première manière de jouer, le fermier seul met au jeu en commnençant, et il met le prix de sa Ferme ; mais il n'a rien à payer à la fin.
2° Chaque joueur met quelque argent ou quelques jetons au jeu, en commnençant. Le fermier donne à celui qui gagne, le prix de sa Ferme, sans compter ce qui est sur jeu. Celui qui amène vingt-un, gagne aussi la Ferme, si on en est convenu.
Tout cela est assez arbitraire, et il est bon, en commençant le jeu, de convenir des règles que l'on suivra, et qui varient dans les differentes Pensions et dans les différents pays. Il vaut mieux que les enfants y jouent des épingles, etc. que de l'argent.
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut