Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
surprinse de nimesJ'étais en train de me promener dans les rayons de ma, toujours, favorite bibliothèque en ligne, Gallica, quand je remarquai qu'il y avait la possibilité d'accéder, par l'intermédiaire de la recherche avancée, à des collections numériques, collections de particuliers, géographiques, de photos ... Un monde superbe : jetez un coup d'oeil à la collection Gaignières, on y passerait la journée, la semaine !
Toujours est-il, qu'en parfait chauvin, languedocien et nîmois de surcroît, je me suis mis à consulter la collection du fonds régional Languedoc Roussillon, et trouve une gravure sur la "Surprinse de la ville de Nismes en Languedoc par ceux de la religion le 15 novembre 1569". Début et suite, suite et début des malheurs de la ville de Nîmes face aux affrontements religieux, cet épisode était, une nouvelle fois, et le sera encore, permis par la traîtrise et la complicité de gens de l'intérieur de la cité.
Le cartouche de légende de la gravure, en renvoyant au dessin par l'intermédiaire de lettres, nous permet d'avoir une idée de ce qui s'est passé. Certaines de ces lettres signalent uniquement un monument ou un lieu remarquable de la ville.

A- Ung pertuis en la muraille de la ville pres de la porte de la boucquerie fermée d'un treillis et barreaux de fer par ou passoit l'eau de la fontaine qui fait moudre les moulins tant de dehors que dedens la ville. Lesquels treillis & barreaux de fer furent limés de nuict par quelques soldats ayant intelligence avec les musniers de ces moulins.
B- 100 soldats ou environ aprés estre entrés par le treillis limé se cachèrent dedens le moulin attendant l'heure de l'exécution de leur entreprinse.
C- Corps de garde de la porte des prescheurs, chassés et tués par les soldats qui estoyent cachés au moulin.
D- Porte des prescheurs.
E & F- Environ de 200 chevaux estant partis des villes nommées Privas & Aubenas portant chacun son harquebousier en crouppe. Lesquels se trouvèrent sur la nuict près des portes de la ville avec l'intelligence de ceux qui estoyent cachés au moulin, lesquels ouvrirent la porte avec des orieux propices & par force. Puis firent entrer lesdicts dedens la ville de laquelle se feirent maistres & en tuèrent à leur entrée environ de 100 à 120 hommes, & le gouverneur de la ville nommé monsieur de S. André se voyant surprins pensa se sauver au chasteau, mais se jettant d'une fenestre en bas en la rue se rompit une jambe & fut prins, & mourut environ deux jours aprés, & depuis quelques jours aprés feirent mourir quelques gens de justice.
G- L'Amphithéâtre
H- L'eau appellé la fontaine
I- La tour Romaine, ou tourmaigne
K- Le couvent des prescheurs
L- Le monastère des dames Religieuses
M- Le Capitolle

La gravure est signé Tortorel, 1570.

Outre le fait que l'épisode est raconté dans le cartouche de légende, que nous avons une idée de l'organisation de la ville de Nîmes en 1569, bien que les proportions, les orientations cardinales et géographiques soient peu respectées, et que l'évènement entrait dans cette longue liste de massacres dûs aux confrontements des religions, il me paraissait intéressant d'en apprendre un peu plus.
Google m'attendait ! Le plus facile : taper "15 novembre 1569". 661.000 résultats en 0.51 secondes (ils sont forts chez Google !). Comme d'habitude, on regarde les dix premiers, je me dirige donc vers le site du Musée protestant qui affiche l'estampe, de mauvaise qualité, supprime la légende et le titre et fait un commentaire sur les bâtiments et la justesse de la représentation. Suggestion Google numéro deux , je passe à la trois, Muzéo, et là, première surprise, le document est inversé gauche-droite, la signature dans la gravure a disparu et on attribue l'oeuvre à Hogenberg Frans, le cartouche a lui aussi disparu, est remplacé par un commentaire en allemand (je pense, je ne pratique pas ...), il est rajouté une légende en français, les lettres de références sont effacés, il est rajouté dans le dessin "Nismes in Languedoc", le tout est en vente en 30 par 34,2 cm pour 33,31 euros. Bien, bien, bien ...
Je continue ... le sitte AllPosters.fr qui inverse le dessin, efface les lettres, les légendes et les titres, garde "Nismes in Languedoc" (ils ont pompé au même endroit que le précédent) et vende un 61 par 46 cm pour 49,99 euros ; j'ai même testé, avec encadrement, en 91 par 69 cm et antireflet, je m'en sors pour 294,60 euros (en promo !). C'est vrai, ils doivent payer de sacrés droits d'auteur ...
Finalement, ce n'est qu'à la huitième proposition de Google que je me retrouve sur le site de Nemausensis, que je recommande d'ailleurs dans mes coups de coeur, avec une vision différente de l'évènement.
Si vous aimez la gravure, commandez la chez Gallica et faites la encadrer chez un artisan local, travail soigné, personnalisé et une oeuvre originale !

Les sites cités (j'aime bien ...) :
Gallica
Le musée protestant
Muzéo
AllPosters
Nemausensiss
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut