Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
droits aDernier billet de la série sur les us, pratiques, coutumes, droits autour du Moyen Âge.
DROITS (donnant lieu à des taxes centralisées, à l'époque carolingienne, par les grafiones et comptabilisées par le camerarius).

Droit de brénée obligation pour le vassal de nourrir et loger les chiens de chasse de son seigneur.
Droit de minage droit sur les mesures des grains et du vin vendus sur le marché.
Droit de rouage droit perçu sur le vin vendu en gros et transporté par charrois. De même  on va jusqu'à le prélever sur le nombre de roues (rota) et sur les chariots même vides. (rotaticum ou rotagium carolingien).
Droit de panage droit perçu sur les bestiaux qui paissent dans les bois.
Droit de terrage droit perçu sur le champ avant que le paysan n'enlève sa récolte (cf champart).
Droit de pellage droit qu'ont les seigneurs possédant terres et ports le long du cours de la Seine de lever quelques deniers sur chaque muid de vin chargé ou déchargé.
Droit de péage droit perçu pour le passage d'un pont, d'un gué ou tout autre obstacle naturel (on le nomme aussi "travers").
Droit de geôllage droit payé au geôlier pour la nourriture du prisonnier.
Droit de grurie droit prélevé sur les coupes de bois et produits tirés de la forêt.
Droit d'échanges prelévement du 12° sur les héritages intervenant sur une terre.
Droit des lods & ventes prelévement du 12° sur le prix des ventes en roture.
Droit de four droit sur le four banal à usage imposé.
Droit de moulin droit sur le moulin banal à usage imposé.
Droit de pressoir droit sur le pressoir banal à usage imposé.
Droit de marché taxe sur les marchandises et les transactions d'un marché.
Droit de mesurage voir droit de minage.
Droit d'aunage droit de mesurage à l'aune (tissus par exemple).
Droit de ban autorisation de vente exclusive - à temps - pour une marchandise donnée, et en un lieu défini.
Droit de pêche autorisation taxée de pêcher en rivière ou en étang.
Droit de garenne droit de chasse à petit gibier campagnard.
Droit de portage (1) droit sur le transport à dos d'homme dans les ports. (Portaticum ou portagium carolingien (828)). (portus=port). Ce sont les ancêtres des dockers.
Droit de portage (2) droit sur le transport par bête de somme. (Saumaticum ou sagmaticum carolingien (828)). (sagma=bât).
Droit de portage (3) droit sur le transport par barque. (Barganaticum carolingien (828)).
Droit de pontage droit sur le passage d'un pont. (Pontaticum ou pontagium carolingien (828)).
Droit de péage (route) pulveraticum carolingien. (pulvero =poussière)
Droit d'éclusage droit sur le passage d'une écluse. (Exclusaticum carolingien (828)). (de
clusae, cluses, écluses, du latin claudere=fermer).
Droit d'entretien routier le caespitaticum carolingien (caespes=champ) pour entretenir le bord des routes.
Droit d'amarrage le ripaticum ou ripagium carolingien (ripa=rive).
Droit de pacage pacagium carolingien.
Droit de glandée decimum mérovingien : taxes sur le nourrissage des porcs.

DROIT COUTUMIER
Corvée accueil et logement des ouvriers seigneuriaux durant les récoltes. Enlèvement du bois mort dans les bois. Fourniture de fourrage. Conduite des récoltes jusqu'à la grange seigneuriale. Garde d'un prisonnier pour son transfert au lieu de justice.
Gîte et parée du Roi (ou de ses agents) : le munus hospitii romain, obligation de gîte et d'hospitalité pour les voyageurs officiels, là où n'existaient pas de mansiones royales, survit au Haut Moyen Age : le gîte, c'est le mansionaticus, de mansio=étape ; le couvert, c'est la parata, parada ou pareda, la parée. l'Hospitium, c'est le gîte.
Défense de creuser le sol pour en extraire des pierres en l'absence d'autorité. De laisser divaguer des animaux. De chasser sur les terres du seigneur.
Redevances exigées pour toutes sortes d'activités : à l'époque carolingienne, par exemple, les tenanciers de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés doivent fournir 40 000 bardeaux (sandulae) et 20 000 voliges (axiles) de charpente. D'autres, les colons de Bitry doivent une redevance de 22 livres de cire ou de 8 setiers d'huile. D'autres encore, doivent fournir 200 anguilles par an ou 160 pensae annuelles de fromage (soit par pensa de 75 livres, 12 000 livres !).
Concessions Remise et acquittement des pains et avoine de l'ancienne quarte.
Bénéfices Manse, remise de l'usage des pains et vins redevables les jours de noce, autorisation de pâture pendant 7 années après les coupes effectuées dans les bois sauf pour les chèvres et les moutons.
Réquisitions le service du courrier : angaria , est imposé aux pagenses ; on prévoit la réquisition de chevaux de poste (veridi, paraveridi, ayant donné l'allemand pferd, le flamand paard) et celle de  fourrage (foderum, fotrum, d'où l'allemand futter).
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut