Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

gen coup press illus 0023A la date du 5 octobre 1863.

Le Journal des Débats

Explosion dans une fabrique de sucre


- On lit dans le Journal de Saint-Quentin:
"Une épouvantable catastrophe vient de plonger dans la consternation et dans un immense deuil le village de Seraucourt-le-Grand. Les détails de ce lugubre évènement ne nous étant pas encore connus dans toute leur étendue et dans leur navrante réalité, nous ne pouvons aujourd'hui qu'en donner un récit nécessairement incomplet.
"Vendredi dernier, vers huit heures du soir, au moment où une partie des ouvriers employés dans la fabrique de sucre de M. THÉRY quittaient le travail de la journée et où les autres rentraient pour y prendre à leur tour le travail de nuit, un appareil dans le vide, et qui était d'une grande puissance, a fait explosion. On nous assure que douze ouvriers ont été tués ou ont succombé aux suites de leurs blessures, et que vingt environ ont été plus ou moins grièvement blessés.
"L'explosion de la machine, qui a fait un si grand nombre de victimes, a été tellement formidable, que le corps du bâtiment où elle a eu lieu en a été fortement ébranlé, que d'énormes poutres ont été comme hachées et des plafonds complètement mis en poussière.
"Comme les villages voisins fournissaient un assez grand nombre, si ce n'est le plus grand nombre de travailleurs à l'usine où cet affreux accident vient de s'accomplir, il est probable qu'ils ont à compter quelques-uns des leurs parmi les malheureux ouvriers qui ont été tués ou blessés.
"Ainsi une personne digne de foi nous rapporte qu'au nombre des personnes que l'explosion de la machine a pour ainsi dire foudroyées se trouve un jeune homme d'Artemps, qui utilisait à la fabrique le temps d'un congé temporaire sur le point d'expirer, et dont la tête, emportée d'un corps, qui lui-même a été affreusement mutilé, n'a pas été retrouvée depuis.
"A la première annonce de cet horrible accident, le sous-préfet, le juge d'instruction, le procureur impérial et le capitaine de gendarmerie se sont transportés sur les lieux pour y procéder à une enquête judiciaire."

L'enquête généalogique :

1- Déclaration du 3 octobre 1863 à 7h du matin du décès de Louis Napoléon BOURLETTE, âgé de 11 ans et 8 mois, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand (Aisne), fils de Jean Louis Désiré BOURLETTE, 51 ans, manouvrier, et de Marie Louise Hortense OSSET, âgé de 48 ans.
2- Déclaration du 3 octobre 1863 à7h30 du matin du décès de Gustave Auguste PARANT, âgé de 26 ans et 7 mois, manouvrier, marié à Eugénie Delphine BURGUET, âgée de 27 ans, journalière, domicilié et né à Seraucourt-le-Grand, fils de Henri Marc PARANT, âgé de 60 ans, domestique de labour, et de feue Mérentine Adèle Polivène BOURLETTE.
3- Déclaration du 3 octobre 1863 à 8h du matin du décès de Louis Charles MARCHANDISE, âgé de 35 ans et 2 mois, contremaître de sucrerie, marié à Adeline DROUART, âgée de 33 et 8 mois, domicilié à Seraucourt-le-Grand, né à Licourt (Somme), fils de Louis François MARCHANDISE, âgé de 60 ans, ménager, et de Rosalie Félicité LAMY, âgée de 59 ans.
4- Déclaration du 3 octobre 1863 à 10h30 du matin du décès de Fortuné Albert PRORIUS, âgé de 17 ans, manouvrier, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand, fils de feu Antoine PRORIUS et de Catherine GOBEAUT, âgée de 49 ans.
5- Déclaration du 3 octobre 1863 à 10h30 du matin du décès de Emile BOUTON, âgé de 15 ans et 2 mois, domicilié de droit avec son père dont le domicile est inconnu, demeurant à Seraucourt-le-Grand, né à Vaux-sous-Laon (Aisne), fils de Auguste BOUTON, âgé de 47 ans, berger, et de Euphémie PRÉVOST, âgée de 41 ans.
6- Déclaration du 3 octobre 1863 à 11h du matin du décès de Emilien PRÉVOST, âgé de 11 ans, manouvrier, domicilié et né à Montescourt (Aisne), fils de Charles PRÉVOST, âgé de 34 ans, domestique de labour, et de Marie Julie GOBEAUT, âgée de 34 ans
7- Déclaration du 3 octobre 1863 à 12h du décès de Emile Ferdinand PARAUT, âgé de 24 ans et 10 mois, manouvrier, marié à Marie Joséphine PLEY [?], âgée de 23 ans et 8 mois, journalière, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand, fils de Henri Marc PARAUT, âgé de 60 ans, domestique de labour, et de Mérentine Adèle Polivène BOURLETTE.
8- Déclaration du 3 octobre 1863 à 1h du soir du décès de Louis Laurent Arthur ROUSSEAU, âgé de 15 ans et 2 mois, manouvrier né à Pontru (Aisne), fils de Jean Louis Prosper, âgé de 52 ans et 10 mois, surveillant de sucrerie, et de Marie Lucie PIAT, âgé de 49 ans et 2 mois.
9- Déclaration du 3 octobre 1863 à 1h30 du soir du décès de Benjamin Constant Isidore BEAURAIN, âgé de 30 ans et 4 mois, manouvrier, marié à Marie Appoline Ismerie VASSAUT, âgée de 28 ans et 7 mois, journalière, fils de Pierre Joseph BEAURAIN, âgé de 56 ans, manouvrier, et de feue Anastasie BURDA.
10- Déclaration du 3 octobre 1863 à 2h du soir du décès de Charles Louis Edouard SOYEUX, âgé de 21 ans et 10 mois, manouvrier, marié à Marie Louise Rosalie LEGRAND, âgée de 23 ans, domiciliés à Happencourt (Aisne), né à Roupy (Aisne), fils de Armand Alexandre SOYEUX, âgé de 52 ans, tisseur à Roupy et de Julie Edith LÉVÊQUE.
11- Déclaration du 3 octobre 1863 à 2h du soir du décès de Jules Hippolyte DINAUCOURT, âgé de 14 ans et 3 mois, manouvrier, né et domicilié à Contescourt (Aisne), fils de Constant DINAUCOURT, âgé de 49 ans, berger, et de Clémentine QUENTIN, âgée de 47 ans.
12- Déclaration du 3 octobre 1863 à 3h du soir du décès de Prosper Auguste DUFLOT, âgé de 23 ans et 9 mois, manouvrier, né et domicilié à Artemps (Aisne), fils de Prosper DUFLOT, âgé de 47 ans, manouvrier, et d'Adélaïde FAUVETTE, âgé de 44 ans.
13- Déclaration du 3 octobre 1863 à 5h du soir du décès de Charles Albert COLLIER, âgé de 17 ans et 7 mois, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand, fils de feu Louis Aimé Désiré COLLIER et de Joséphine Eugénie DINAREST, âgé de 53 ans.
14 - Déclaration du 3 octobre 1863 à 5h30 du soir du décès de Juvénal Louis Joseph CORBIER, âgé de 13 ans et 7 mois, manouvrier, domicilié à Seraucourt-le-Grand, né à Boursies (Nord), fils de Jean Guislain CORBIER, âgé de 48 ans, domestique, et de Marcelline COCHON, âgée de 48 ans.
15- Déclaration du 4 octobre 1863 à 7h du matin du décès de Charles Louis CRITELLE, âgé de 48 ans et 2 mois, contremaître de fabrique, marié à Euphémie Arsène JOSSIEUX, âgée de 46 ans, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand, fils de Marie Louise Ernestine CRITELLE, âgée de 74 ans.
16- Déclaration du 4 octobre 1863 à 7h30 du matin du décès de Charles Alexandre MERCIER, âgé de 18 ans et 1 mois, manouvrier, né et domicilié à Seraucourt-le-Grand, fils de Charles Barthelemy MERCIER, âgé de 63 ans, manouvrier, et Marie Louise Séraphine PATTE, âgée de 55 ans.
17- Déclaration du 4 octobre 1863 à 8h du matin du décès de Émile DESENNE, âgé de 14 ans et 10 mois, manouvrier, domicilié à Seraucourt-le-Grand, né à Remigny (Aisne), fils de Joseph DESENNE, âgé de 44 ans et 10 mois, manouvrier, et de Nathalie LEROY, âgée de 40 ans et 3 mois.
18- Déclaration du 4 octobre 1863 à 9h du matin du décès de Jules Victor HÉNOQUE, âgé de 34 ans, manouvrier, marié à Marie Amélie Cornélie PINCHON, âgée de 28 ans et 6 mois, domiciliés à Seraucourt-le-Grand, né à Dury (Aisne), fils de Charles Clément Benoît HÉNOQUE, âgé de 62 ans, manouvrier, et de feue Appoline PAULE.
Support : Gallica-BNF, AD de l'Aisne, Geoportail, Gencom
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut