Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
garde mobAlors que GAMBETTA a déjà quitté en ballon Paris, et que Metz est assiégé par les troupes allemandes et capitulera quelques jours plus tard, le maire de la commune de Bouillargues réunit, le 23 octobre 1870, sur le terrain de manoeuvre, les hommes faisant partie de la garde nationale de la commune afin d'élire les chefs des trois compagnies dont elle se compose.
L'élection effectuée par acclamation après que le maire en eut demandé le mode, conformément à la loi, donnera les résultats suivants :

Pour la première compagnie
VIER Jules    Capitaine
ROUQUIER Henri    Lieutenant
RIBIÈRE Etienne    Sous-lieutenant
DURAND Pierre    Sergent-major
BERLANDIER    Sergent
VERNET Louis    Sergent
MERLE Jean    Sergent
ALLEZ Louis    Sergent
BATTE François    Caporal
REY Etienne    Caporal
GIRARDET Jean    Caporal
GOUVERNET Jean    Caporal
BON Jean    Caporal

Pour la deuxième compagnie
PITOT Pierre    Capitaine
DUPUIS François    Lieutenant
PÉCHERAL Jacques    Sous-lieutenant
RIBIÈRE Louis    Sous-lieutenant
FERRAND Jean    Sergent-major
ROUSSEL François    Sergent
GOUVERNET André    Sergent
PONS Pierre    Sergent
CHAY François    Sergent
GARDÈS Louis    Caporal
GIBERT Louis    Caporal
VIER Simon    Caporal
FOUETTY Pierre    Caporal
RANQUET Etienne    Caporal
ALLEZ Jacques    Caporal

Pour la troisième compagnie
EYSSETTE François    Capitaine
MAILHAN Auguste    Lieutenant
ROUX Célestin    Sous-lieutenant
PITOT André    Adjudant sous-officier
REBOUL Charles    Sergent-major
LAUBE Jacques    Sergent
GADILHE Antoine    Sergent
RIBIÈRE Jacques    Sergent
CHAY Jacques    Sergent
LAUBE    Caporal
GEBELIN    Caporal
MATHIEU Jean    Caporal
PASCAL Etienne    Caporal
CORRIAL Benoit    Caporal
JEAN André    Caporal
FERRAND François    Caporal
LAUBE epx TÉRAL    Caporal
M. VELAY Etienne a été nommé adjudant major.

Une seconde épreuve par acclamation ayant eu lieu les dénommés ci-dessus ont été maintenu à l'unanimité dans leurs grades respectifs à la satisfaction générale, chacun d'eux a immédiatement accepté son élection.

Le corps des officiers a, par la suite et séance tenante, nommé :
BONNAUD Antoine Porte drapeau
ROQUE Hippolyte    Tambour major
COMY Simon    Chef de musique
MARQUE Louis    Sous-chef de musique
MATHIEU Jean    Caporal sapeur

Après le conflit de 1870, les Gardes Nationales Mobiles cesseront d'exister pour être remplacées par les réservistes.
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut