Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
gen hist-dLa généalogie est à la mode ... mais est ce bien le terme ? Faisons nous de la généalogie ou bien une, des ou l'Histoire familiale ?
Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales propose comme définition, à partir du Trésor de la Langue Française : "Dénombrement, par filiation, des ancêtres d'un individu", ou bien, basé sur l'Académie : "Partie de la recherche historique dont l'objet est d'établir l'origine et la filiation des familles".
La généalogie ne consisterait donc pas à faire des recherches historiques, la généalogie fait partie de la recherche historique.
Le terme, comme nombre de mots de notre langue vivante, s'adapte à l'environnement dans lequel il évolue, se galvaude, évolue et se transforme ... Les généalogistes, ils vous le diront tous, font de l'Histoire Familiale ! Les Historiens Familiaux ne feraient-ils plus de généalogie ?
Les termes auraient alors tendances à s'entrechoquer et provoquer confusions et quiproquos. Quand je fais de la généalogie, je ne me préoccupe ni de l'origine du nom, ni de la position cadastrale d'une maison, et encore moins du nombre de mariages enregistrés dans la commune cette année-là. Par contre lorsque je retrace l'Histoire Familiale, j'utilise la généalogie, la géographie, l'Histoire, l'Onomastique, la statistique etc ...
Doit-on pour autant porter des oeillères dans les travaux particuliers à cette Histoire Familiale ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non ... Multiplier les recherches dans plusieurs domaines disperse tout en permettant d'obtenir un plus grand nombre de renseignements. Le tri de ces derniers s'avèrera alors indispensable ; mais sera-t-il fait un jour ? Se focaliser sur une partie de l'Histoire Familiale en se donnant des buts à atteindre, comme par exemple obtenir les dates de naissance, de mariage et de décès d'un idividu ou bien le parcours militaire des hommes de la 4ème génération, favorise la recherche en évitant, et en s'y obligeant, de se disperser.
On en conviendra quand même, c'est bien en fonction des dispositions des individus que l'on optera pour telle ou telle méthode de travail. Mais il me semble indispensable, tout de même, de bien définir les buts à atteindre, et de tout mettre en oeuvre pour y arriver. C'est l'Histoire Familiale que nous souhaitons tous écrire, en grande majorité, car si la généalogie fut une science destinée à prouver ses quartiers de noblesse, ce n'est plus tout à fait le cas de nos jours.
Nous ferons donc de la généalogie et seront généalogistes pour écrire l'Histoire Familiale, mais nous définirons nous comme des Historiens Familiaux faisant notre généalogie ?
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut